Home /  1001Actus / Boitier Rouge le blog : l’automobile autrement

Boitier Rouge le blog : l’automobile autrement

Aujourd’hui on accueille Paul auteur du blog automobile « Boitier Rouge » et lauréat des Golden Blogs Awards dans sa catégorie cette année. Voici un interview pour connaitre un peu mieux le concept de son blog et le personnage ! Après une vision féminine de l’automobile voici une vision décalée et originale de l’auto comme on n’en voit pas beaucoup.

Blog automobile boitier rouge

Commençons par le commencement, la question classique de la présentation. Peux-tu nous dire quelques mots sur toi ?

Je m’appelle Paul, j’ai bientôt 40 ans (mais pas encore hein!), j’ai 2 enfants (un garçon et une fille, le choix du Roi), un chien, et j’habite en Charente-Maritime après 32 ans de vie parisienne. J’ai des origines basques comme toi du côté de mon père, et berrichonne du côté de ma mère.

Hormis les autos, as-tu une passion en particulier ? Quelque chose que tu aimes particulièrement faire ? (Les passions du genre chanter sous la douche ou le chocolat sont acceptées ;), c’est LA question pour avoir des infos croustillantes).

C’est un peu mon problème : tout m’intéresse, musique, littérature, histoire, géographie, automobile, aéronautique, architecture etc. Et ce sont plutôt les choses insolites qui me plaisent, plus que les œuvres majeures. Après j’ai des plaisirs simples, les vacances en famille, avec mes sœurs et mes beaux-frères, ma mère et tous nos enfants, particulièrement l’été à La Baule, l’apéro au Muscadet, des crevettes grises, des palourdes ou des rillettes artisanales et de l’andouille. Je suis très « famille ». Cependant, depuis quelques temps je reprends pieds à Paris, et j’apprécie aussi retrouver un peu de ma vie mondaine d’antant ! En gros je suis un solitaire sociable et mondain !

On me dit à l’oreillette que tu aimes bien, les SAAB info ou intox ? 😉

Forcément, j’aime les Saab, et je roule d’ailleurs en 9-5 Griffin V6 Turbo de 99. Quel plaisir de s’offrir une berline de luxe sûre, rapide et puissante, pour le prix d’une clio diesel d’occasion et fortement kilométrée ! « dis moi dans quoi tu roules, je te dirai qui tu es » : je crois beaucoup en cette phrase, et je pense que mon penchant pour Saab correspond à ce que je suis : discret mais original, bourgeois mais décalé. Enfin Saab c’est clivant : on adore ou on déteste, pas de demi-mesure, et ça me plaît !

Tu es l’auteur du blog Boîtier Rouge, peux-tu nous parler de ce blog pour ceux qui ne le connaissent pas encore ? Quel est son but, son concept ?

Le vrai concept de Boîtier Rouge, c’est qu’il n’y en a pas vraiment, ce qui évite d’être trop formaté. En fait j’ai créé ce blog sans vraiment imaginer où cela allait me mener, juste pour combler l’absence de mes enfants. Plutôt que de choisir de faire du sport pour me vider la tête, ou de sortir comme un fou (je n’en ai plus les moyens), j’ai préféré écrire. Comme je ne trouvais pas exactement les infos qui m’intéressaient sur un blog ou un site en particulier, je l’ai créé. Et puis j’en avais marre de lire des articles dans la presse ou sur des sites qui ressemblent comme deux gouttes d’eau aux communiqués de presse des marques. Je suis influencé par des sites américains comme Jalopnik, ou Petrolicious, par exemple. L’idée pour moi c’était de parler de la voiture autrement, sans diktat particulier, juste suivre mes envies et les faire partager. Comme par hasard, cela donne un tour du monde des voitures étranges, insolites, inconnues, méconnues, ou au contraire cultes. J’aime les petites séries, les exemplaires uniques, les histoires à dormir debout, les hommes un peu fou. Mais mon principe n’est pas d’être encyclopédique : juste d’être suffisamment précis pour donner envie aux lecteurs d’en savoir plus, d’aller chercher par eux-même, et parfois juste de leur rappeler cette voiture qu’ils connaissaient mais avaient oublié !

L’autre idée, c’est de parler avec un ton personnel, de dire éventuellement mon avis, même si parfois je suis de mauvaise foi. Je ne veux pas être lisse, et j’aime assez l’idée des commentaires, des gens qui parfois en savent plus que moi et viennent rajouter leur pierre à l’édifice, ou alors s’élever contre mes affirmations. Le ton est essentiel pour exister sur le net, et ne pas être « comme tout le monde ». On aime ou pas le mien, mais il a l’avantage d’être le mien !

Boitier rouge blog automobile

Moi j’ai déjà lu quelque part pourquoi « Boitier Rouge » s’appelait « Boitier Rouge », mais nos lecteurs ne savent peut-être pas alors, peux-tu nous en dire plus sur ce nom de blog mystérieux ?

On en revient à la question Saab. Je voulais un titre qui ne soit pas « auto-machin » ou « bidule-car ». Je voulais quelque chose d’intrigant, un peu décalé justement, qui ne soit pas « a priori » en relation directe avec l’automobile, mais qui fasse tilt auprès des spécialistes. Concernant le boîtier rouge, c’est quelque chose qui sera spécifié sur une annonce pour l’achat d’une Saab 900 Turbo 16s « classic »: avec un boîtier rouge, c’est le graal du Saabiste, la puissance la plus importante (185ch), par rapport au boîtier noir (145 ou 175 ch). Un titre donc en même temps très pointu, mais qui ne le montre pas au premier abord 😉

Pourquoi avoir crée un blog, comment en es-tu arrivé là ?

J’ai déjà répondu un peu plus haut, mais je peux être un peu plus précis. Je suis petit-fils d’éditeur et d’imprimeur, j’ai toujours aimé le papier, l’écriture, la lecture. J’ai travaillé longtemps dans la presse, du côté commercial (chef de pub, directeur de pub), mais j’avais déjà voulu parler de l’automobile de façon différente en 2005. J’avais lancé un magazine entièrement écrit par moi, maquetté par moi, vendu par moi, l’Oeil Automobile. Mais il faut l’avouer, le magazine était mauvais, l’idée pas mûre. J’avais été sélectionné au grand prix des médias 2005 CB News, mais je crois que mon communiqué de presse était bien meilleur que mon magazine. Je n’ai bien entendu pas gagné. J’ai vendu 3000 exemplaires en kiosque, pas assez pour continuer. La presse est une industrie lourde, il valait mieux cesser avant de tout perdre. Dix ans après, j’ai eu le temps de réfléchir. Les blogs permettent la création de médias ex-nihilo, facilement et gratuitement, et avec un peu de bon sens, d’ingéniosité et de personnalité, je me suis aperçu qu’on pouvait drainer une audience relativement forte. Les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter sont de formidables hygiaphones pour un petit blog. Ce qui était pour moi un exutoire est vite devenu un jeu passionnant, mêlant recherche documentaire, écriture, promotion, et community management ! Et plus ça prend de l’ampleur, plus tu te mets à y croire.

Et ta ligne éditoriale, comment est-t-elle construite ? Au feeling, suivant l’actualité ou avec des thématiques particulières que tu préfères aborder ?

J’ai tendance à fuir l’actualité, de peur de rendre une copie identique aux autres. Il faut vraiment que je trouve un angle qui m’amuse pour coller vraiment à l’actu. J’y reviens un peu plus tard, quand les autres ont cessé d’en parler et que j’ai plus d’infos. En fait, j’ai une liste de sujets, et au fil de mes recherches, je tombe sur d’autres sujets. Je les note sur ma liste etc… Des lecteurs me donnent des idées aussi. Bref, il n’y a pas de logique : chaque jour ou presque, un article paraît avec un sujet qui surprend, du moins je l’espère !

D’ailleurs ceux qui liront ton blog pourront remarquer ta mine bien aiguisée, mais dis nous l’écriture est-t-elle simplement une passion ou aussi un métier ?

Ca dépend en fait. Pour un blog comme Boîtier Rouge, c’est une passion : je suis mon seul maître, je fais donc ce que je veux, et j’avoue retrouver régulièrement des fautes d’orthographe ou de syntaxe. Et si ce n’est pas moi qui les trouve, mes lecteurs se chargent de me les montrer. Mais j’ambitionne aussi d’en faire un métier, et quand on écrit pour un client, ou pour une rédaction, on se doit d’être plus rigoureux : moi j’ai des facilités pour écrire, sans doute, mais je n’ai pas de formation, et cela se voit ! C’est rafraîchissant à lire sur Boîtier Rouge, mais cela peut faire tâche ailleurs. Cependant, je suis sûr d’une chose : l’écriture permet de faire passer la personnalité, c’est pour cela que je cherche à garder mon style, mon ton.

Boitier rouge blog automobile

En lisant tes articles une question me turlupine souvent, tu passes un temps fou à faire des recherches pour nous offrir un contenu si pointilleux ou tu as une culture auto à faire pâlir tous les rédacteurs du coin ?

J’ai à la base une bonne culture automobile, puisque je lis la presse auto depuis gamin, que j’en conserve beaucoup d’exemplaires depuis 25 ans, et que je continue à lire, discuter, recontrer des gens qui ont la même passion que moi et qui m’en apprenne tout les jours. Mais impossible de se souvenir de tout. Je fais donc énormément de recherches, pour essayer d’être le plus précis possible, tout en étant concis, rapide, et surtout sans trop rentrer dans la technique rébarbative. Je vais beaucoup lire les sites étrangers, les forums de passionnés. L’information est partout mais disséminée, moi je la rassemble sur Boîtier Rouge, en y mettant ma patte.

Tu l’as compris on a envie de connaitre un petit peu ton parcours professionnel dans les grandes lignes bien sûr (qui sait ça pourra motiver ceux qui n’osent pas se lancer) ?

Dans les grandes lignes, j’ai travaillé pendant plus de dix ans en presse magazine, comme Chef de Publicité, directeur de clientèle puis directeur de la pub, avant de quitter Paris, jeune marié, pour changer de vie. Je suis devenu éducateur. Mais bon, désormais, j’ambitionne de pouvoir gagner ma vie autrement. Ecrire, réfléchir, gérer des blogs de marques comme toi hein, ou bien journaliste auto, ou même gagner de l’argent avec Boîtier Rouge (ça commence un peu).

D’ailleurs si tu devais donner un conseil aux jeunes blogueurs ou à ceux qui hésitent encore à se lancer dans l’aventure du blogging ?

De ne pas hésiter. Y’a rien à perdre à tenter quelque chose. A condition que cela soit sincère. Si l’idée de départ c’est de devenir riche et célèbre, ça ne marchera pas. En revanche, il faut être un minimum ambitieux, afin de trouver des lecteurs. En restant seul dans son coin, pas de risque que le blog décolle. C’est là qu’il faut être malin : trouver une solution gratuite, simple et correcte pour obtenir rapidement une visibilité.

Lauréat des Golden Blog Awards cette année, comment te sens tu ? Étant moi-même blogueuse j’imagine la joie de recevoir un Golden (le césar des blogs quoi) maintenant que tu as eu le temps d’atterrir de ce doux voyage racontes nous un peu cette aventure des Golden (je sens qu’on va rêver) ?

Tu vas rire, mais je ne pensais pas une seule seconde gagner les Golden Blog Awards dans ma catégorie. En fait je me suis inscrit 4 jours avant la clôture des votes du public, mais j’ai un lectorat fidèle et surtout impliqué, qui m’a permit d’être quand même short listé, in extremis. Ensuite, face aux 9 autres blogs, j’étais sûr de perdre : pas de design particulier, un côté un peu brouillon, et parfois une grande gueule. Mais finalement, c’est sans doute ce qui m’a fait gagné, puisque Boîtier Rouge représentait bien « l’esprit blog », sans essayer de se transformer en média !

Après coup, j’ai commencé à trouver logique cette victoire, mais sur le moment, j’en revenais pas ! Ca a provoqué quelques débats dans la blogosphère, puisque certains ne comprenaient pas le site. J’ai même entendu que j’étais proche de Peugeot, sponsor de la catégorie : j’ai trouvé ça rigolo, c’était bien la preuve que ces gens là ne m’avaient jamais lu !

Cette victoire ne m’a pas fait exploser en audience, qui continue à augmenter au même rythme, mais m’a rendu plus visible auprès des constructeurs, qui désormais m’invitent à leurs essais, leurs événements etc. Cela me donne plus de poids et de crédibilité auprès de mes interlocuteurs, et le nom de Boîtier Rouge n’est plus inconnu du microcosme automobile.
Surtout, ce qui m’a fait marré c’est de me revoir 8 mois avant devant mon ordi, lançant cet ovni : j’étais loin d’imaginer ça ! Faut être un peu barjot quand même non ?

Avec un blog qui cartonne tu dois être de plus en plus sollicité alors, on est curieux, qu’elle est l’expérience ou l’aventure la plus folle ou belle que ce blog t’ait apporté depuis le début ?

Cela ne fait que commencer. Mon agenda compliqué et mon éloignement de Paris me font louper des trucs intéressants. Et puis je suis pas trop du genre à trop solliciter les services de presse pour être invité ou pour qu’on pense à moi. Donc pour l’instant les expériences sont limitées. J’ai beaucoup de trucs prévus pour cette année, mais l’année dernière, je n’ai fait qu’un essai presse, mon premier, pour Jeep. J’avoue que partir le matin de Charente Maritime, et dîner le soir à 3000 mètres d’altitude, pour revenir le lendemain, c’est toujours étonnant.

Boitier rouge blog automobile

Et la chose la plus insolite (décidément on veut encore des potins croustillants) ?

Le plus étonnant c’est de s’apercevoir que des gens importants te lisent et le découvrir par hasard, au détour d’une conversation, ou bien arriver à une soirée de prestige où tout le monde connaît ton site. Cela reste encore très insolite pour moi !

Non, non, non pas d’échappatoire face aux questions bateau alors, si tu devais choisir une seule voiture ?

Une seule ? Difficile… Je crois que ce serait une Saab 900 Turbo 16 « Boîtier Rouge » bien entendu !

Une marque de pneus ou un modèle ?

Pour la marque, je dirai Pirelli, par amitié ! Mais pour un modèle, je pencherai pour un pneu historique, le Michelin TRX !

Avec tout ça, comment envisages-tu l’évolution de ce blog dans les mois à venir ?

Une nouvelle version du site va apparaître prochainement, et j’ai ensuite plein de projets en tête. Mais le fond restera le même, le sujet est inépuisable ! J’espère juste pouvoir en vivre un jour !

Il parait que tu es bavard alors, aimerais-tu ajouter quelque chose à cette interview ?

Je t’ai déjà pondu des tartines, n’en rajoute pas 😉

TAGS DES POSTS:
Céline Cotinat

Je suis la touche féminine de ce blog, ravie de partager des histoires insolites, articles écolos, jolies photos et infos sur l'auto et les pneus avec vous, et oui parce que moi aussi j'aime les voitures (et pas que quand elles sont roses !).

Analyse des critiques
PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Si vous aussi, vous êtes déjantés
et passionnés d'Auto/Moto ?

Rejoignez notre communauté Les caoutchoutés !

Merci ! :)

 

Bienvenue parmi Les Caoutchoutés

Si vous aussi, vous êtes déjantés
et passionnés d'Auto/Moto ?

Rejoignez notre communauté Les caoutchoutés !

Merci ! :)

 

Bienvenue parmi Les Caoutchoutés