Home / Pneu moto  / Airbag moto : sécurité et fiabilité

Airbag moto : sécurité et fiabilité

À la vue du nombre de modèles et des différentes technologies, l’airbag moto est un sujet souvent mal maîtrisé. Les airbags moto se ressemblent mais ne fonctionnent pas de la même manière. Ils ont cependant tous le même objectif en cas de chute : protéger la cage thoracique et l’abdomen. Les équipements « standard » du motard le protègent contre les risques d’abrasion et des chocs sur les articulations. Un airbag permet de ralentir la vitesse de l’impact et donc de réduire ses conséquences. Lorsqu’un motard est éjecté de sa moto à 60 km/h, cela équivaut à (environ) une chute du 3e étage d’un immeuble…pour bien se protéger, il faut être bien informé !

 

airbag moto

Motard avec vitesse sans airbag

 

Les différentes sortes d’airbag moto

Gilet airbag mecanique

Gilet airbag mécanique Spidi

L’airbag standard est l’airbag mécanique. Il s’agit d’un gilet que le motard met au-dessus de sa veste et qu’il attache physiquement à sa moto avec un câble. Si celui-ci est éjecté de son deux roues, le câble se tend et déclenche le percuteur du gilet. Sa cartouche de gaz se perce et gonfle l’airbag. Ces gilets ont des coûts de production et de vente raisonnables.

 

Le second airbag moto est électronique. Il s’agit également d’un gilet que le conducteur doit enfiler sous son blouson. En revanche, la détection de l’accident se fait via des capteurs intégrés dans le gilet. Des gyroscopes et accéléromètres analysent la position et le comportement du pilote. Dès que des valeurs anormales sont repérées, l’airbag se gonfle. Ce gilet a une technologie, donc un coût, bien plus élevé que l’airbag mécanique.

 

 

Le temps de détection d’impact de l’airbag

La principale différence entre les airbags est le temps de détection de l’impact. Pour être efficaces les airbags moto doivent se déclencher et être gonflés en moins de 0,08 seconde (temps moyen lors d’une collision entre un motard et un autre véhicule).

Les airbags mécaniques bénéficient d’une technologie simple et sûre. Cependant, la simplicité du mécanisme a pour défaut d’entraîner des temps de protection parfois trop longs… Ces modèles d’airbags proposent un gonflage effectif entre 0.07 et 0.14 seconde. Dans le cas d’un impact moto/voiture, cette réactivité est trop réduite pour protéger correctement le porteur de l’airbag. Il semblerait donc que ces airbags soient adaptés dans le cas d’une chute sans impact. Le temps de détection de l’accident dépend également de la proximité de l’attache du câble avec le motard. Pour que le gonflage soit immédiat, il faut que cette attache soit en tension constante pour détecter le plus rapidement possible une anomalie. Or sur certains 2 roues, il est difficile de trouver un endroit accessible et proche du conducteur.

 

L’airbag électronique lui, a un temps de gonflage beaucoup plus rapide. Le temps de détection et de gonflage représente entre 0,07 et 0,08 seconde. Ces airbags ont été développés pour des pilotes professionnels qui roulent sur circuit.

Schéma airbag électronique moto

 

Les fabricants ont fait de gros efforts d’ergonomies et d’intégration des airbags moto. Cependant, l’utilisation de cette protection reste rare chez les motards. Les airbags performants en cas de collision sont chers…Mais encore une fois, pour bien se protéger, il faut être bien informé. N’oublions pas que des protections élémentaires pour les jambes, les bras, les pieds sont avant tout essentiels ! Pour rouler en sécurité, la fiabilité de votre machine passe aussi par vos pneus. Rendez-vous sur 1001pneus.fr pour trouver les pneus adaptés à votre moto !

 

 

Sophie

Incollable de la gomme et passionnée par le web, toujours partante pour partager des actus pneus et auto !

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest